4 millions de touristes attendus au Qatar en 2020

4 millions de touristes attendus au Qatar en 2020

Organisateur de la Coupe du Monde de 2022, le Qatar diversifie son offre touristique pour renforcer son attractivité. En 2015, l’État a enregistré un record de 3 millions de visiteurs. Il estime pouvoir attirer 4 millions de touristes en 2020, et ambitionne d’atteindre les 9 millions en 2030.

À l’occasion du Salon arabe des voyages « Arabian Travel Market », qui s’est déroulé du 25 au 28 avril 2016 à Dubaï, la Qatar Tourism Authority (QTA) a annoncé que la contribution du tourisme à l’économie du pays s’était élevée à 2% du PIB (soit 3,8 milliards d’euros) en 2015.

En vue d’augmenter les flux touristiques à destination du Qatar, l’État a investi près de 45 milliards de dollars dans des infrastructures telles que le nouvel aéroport de Doha, les transports publics, les hôtels (1 400 chambres supplémentaires en 2015 ; 10 000 chambres en construction d’ici 2019), sans oublier le Mall of Qatar, appelé à devenir l’un des plus grands centres commerciaux du Moyen-Orient. Tous ces investissements s’inscrivent dans le plan de développement 2 030 du pays.

Si la réputation du Qatar comme destination de voyages d’affaires, de salons professionnels et de conférences n’est plus à faire, l’État diversifie son secteur touristique en s’orientant notamment vers le sport. Le Qatar accueillera ces prochaines années des événements sportifs internationaux majeurs, comme les Championnats du Monde d’Athlétisme en 2019 et, bien sûr, la Coupe du Monde de Football en 2022. Le pays mise aussi sur le tourisme de loisirs en investissant dans des parcs d’attractions, comme le fameux « Angry Bird World », dont l’ouverture est prévue l’année prochaine.

Le pays mise aussi sur la culture en alliant tradition et modernité, sous l’impulsion notamment de la Sheikha Al Mayassa Bint Hamad Bin Khalifa Al-Thani, qui compte parmi les 100 personnes les plus influentes du monde de l’art selon le classement du magazine britannique spécialisé Art Review — elle était même classée première en 2013. Elle dirige aujourd’hui les plus grands musées du pays, dont le Musée d’Art Islamique, le Musée d’Art Moderne Mathaf et bientôt le Musée National du Qatar (ouverture prévue pour 2017), et ambitionne de faire du Qatar un centre mondial de premier plan pour la culture, l’art et l’éducation.

Pour en savoir plus : Le tourisme au Qatar : une stratégie de développement qui s’intègre dans la vision nationale 2030 (Direction Générale du Trésor) ; Le classement 2015 des 100 personnes les plus influentes dans le monde de l’art (Art Review)